trois épines

Près de deux siècles se sont écoulés depuis que Rose est entrée dans le quotidien très mystérieux du magnifique comte de Janlys. 1789, signe les prémices de changements pour l’Europe. La révolte gronde. Les mécontentements populaires éclatent ici et là. En fait, le monde est sur le point de changer. Il en va de même au sein de la société secrète dans laquelle évoluent Artus de Janlys et ses proches. L’ombre de celui que l’on nomme l’érudit plane. En sus, d’autres périls voient le jour. Certains vassaux d’Artus remettent en question sa place de régent. L’Héritier est menacé et pour débusquer les félons, il rappelle auprès de lui son infante, lady Rose, comtesse de Greer. Ainsi, Rose revient de Saint-Pétersbourg, après dix années de bannissement. Amère et ne digérant pas son éloignement, elle va longtemps battre froid son mentor. D’autant plus, que ce dernier est toujours aussi secret avec elle, ne révélant que par parcimonie, les projets qu’il a en tête. Cependant, la menace est si grande qu’il faudra à la jeune comtesse mettre de côté toutes ses acrimonies pour faire front avec les siens devant les dangers qui se profilent à l’horizon.

Alors que le premier tome de cette saga s’attachait aux pas de notre jeune et insouciante Lady, qui découvrait avec ses yeux d’ingénue, le terrible monde de son amant et apprenait à s’adapter à sa nouvelle condition, le second tome, lui, s’axe davantage sur la complexité de cet univers parallèle et fantasmagorique.

rose morte

Céline Landressie dévoile certains mystères de ce milieu ésotérique dont ses personnages sont les héros. De ce fait, on en apprend davantage sur les cinq puissantes maisons qui gouvernent à l’insu de tous.  Ils exercent leurs pouvoirs sur d’immenses territoires. Se distinguent donc la maison Kojiin, Pa-Nek, Oström, Lamie et Arimath. Cette dernière étant celle à laquelle Janlys et sa lignée appartiennent. Chaque maison possède ses propres caractéristiques avec des us et coutumes spécifiques, et étaient jusque-là de fervents ennemis. Néanmoins avec l’entrée en scène de l’érudit, ils vont devoir changer leurs positions et s’adapter afin de mieux se protéger. Des alliances vont se nouer et de nouvelles inimitiés vont naître.

Trois Epines, c’est l’occasion pour l’auteure d’esquisser les origines de l’existence de ces êtres exceptionnels. Ce livre apparaît comme une introduction à la compréhension d’un monde aussi merveilleux, effrayant qu’inouï.

A un rythme soutenu, Céline Landressie nous entraîne dans son univers aussi sombre qu’excitant. Encore une belle fresque historique égayée d’une touche de romanesque et de mystère tout à fait palpitant que nous offre ce très beau cycle de Rose Morte